Mort & Anthropologie.

Soins palliatifs, Ritualité, Mémoire, Deuil, Suicide assisté, Ethique, Esthétique, Technologie, Corps, Fin de vie, Croyance, Pratique professionnelle, Crémation, Catastrophe,

Search
Tous les articles Picture

L’expérience du deuil d’un(e) ami(e) chez les jeunes à l’ère du numérique

Cet article évoque l’analyse d’un deuil particulier, celui des jeunes ayant perdu un(e) ami(e). Il est fondé sur un travail doctoral, la participation à une recherche nationale sur le rôle et les usages du numérique dans le deuil et sur la codirection d’un ouvrage collectif sur la mort à l’école. Il expose des éléments de compréhension de l’expérience du deuil chez les jeunes aujourd’hui. Il ne cherche pas à soutenir un propos généralisant, mais il a pour objectif d’enrichir la réflexion sur les postures à adopter en tant que parents ou professionnels travaillant auprès d’adolescents et de jeunes adultes.
La démarche théorique proposée est complémentaire de l’approche psychologique communément associée au thème du deuil et des rapports à la mort. Elle éclaire les mêmes réalités mais d’un point de vue différent, celui de la socio-anthropologie de l’adolescence et de la jeunesse, et privilégie l’analyse du discours que les jeunes ont sur leurs propres comportements et du sens qu’ils leur attribuent. L’anthropologie et l’histoire nous apprennent qu’en tout lieu et en tout temps la mort, lorsqu’elle survient, est synonyme de déséquilibre. Autrement dit, il n’existe pas de groupe humain qui ne soit pas déstabilisé par la perte d’un(e) de ses membres. Dès l’annonce d’un décès, les vivants vacillent et oscillent entre désordre et tentatives de remise en ordre des liens qui les unissent, créant autant de conflits et de divisions entre eux que d’occasions de pacification et de rassemblement, notamment à travers les rites…

Liens