Mort & Anthropologie.

Soins palliatifs, Ritualité, Mémoire, Deuil, Suicide assisté, Ethique, Esthétique, Technologie, Corps, Fin de vie, Croyance, Pratique professionnelle, Crémation, Catastrophe

Search
Tous les articles Picture

Têtes de Morts

Antoine Vincent de Tapol, Photo-Journalisme: Le passage d’une photo profane en icône sacrée.

La photographie présente sur les pierres tombales est propre aux zones culturelles traditionnellement attachées aux expressions figuratives du défunt comme l’Italie ou la France. Le mort, raconte l’anthropologue Jean Didier Urbain, est triplement enfermé, au point qu’il est impossible pour les vivants de les imaginer se décomposer : ils dorment enclavés dans une monumentalité et l’image « arrêtée » de la photo participe plus encore à cette éternité.

Armé d’un Rolleiflex, Antoine Vincent de Tapon a arpenté les cimetières urbains, ruraux, grands et petits, à la recherche des « icônes mortuaires » et de leur mise en scène. La rigueur de cet appareil, les contraintes de prises de vue, le nombre limité de vues sur les pellicules, ont forcé le photographe à penser plus encore la photo, à « ritualiser » le déclenchement.

L’apport anthropologique qui constitue les légendes qui suivent est le fruit du travail de Martin Julier-Costes, docteur en sociologie à l’université de Strasbourg.

Liens